dimanche 10 janvier 2016

Chronique: Sans Famille

Lecture 2016
Titre: Sans Famille
Auteur: Hector Malot
Éditions: Le Livre de Poche
Collection: Les Classiques de Poche
Pages: 412


Quatrième de couverture :

Le chien Capi et le singe Joli-Cœur, la brave mère Barberin et le signor Vitalis à la longue barbe blanche, Lise la petite muette, Mattia le jeune musicien, sans oublier bien sûr le courageux Remi, l'enfant trouvé.
 Autant de personnages si attachants qu'on ne les oublie plus quand on a fait leur connaissance, et que les générations successives découvrent avec le même bonheur.
Publié en 1878, Sans famille est devenu un classique de la littérature de jeunesse. Mais il n’y a pas d’âge pour se laisser captiver par l’extraordinaire don de conteur d’Hector Malot, et émouvoir par sa tendresse envers les humbles ; ni pour apprécier le talent avec lequel il tente de rendre le pittoresque et la réalité des milieux traversés par Remi.

 


Mon avis :

Je n’ai nullement été déçu par ce livre qui a tenu toutes ses promesses et j’ai adoré comparer le livre avec le dessin animé du même nom que j’avais beaucoup aimé étant enfant. Il y a pas mal de différence, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangé…
Sans Famille est dans son ensemble une histoire assez triste et j’ai eu les larmes aux yeux à certains moments… Néanmoins, pas forcément aux mêmes endroits que dans le dessin animé (il faut dire que dans ce dernier, la musique n’aide pas à garder les yeux au sec). Mais même si c’est ce qu’on retient de cette histoire, Sans Famille n’est pas que des larmes, c’est également des rires, de la peur pour Rémi et ses compagnons…
La plume d’Hector Malot m’a tenue en haleine d’un bout à l’autre à tel point que j’ai lu jusqu’à tard dans la nuit hier soir pour savoir comment ce livre allait se terminer. Comme vous savez, un livre qui a cet effet sur moi est un livre qui a toutes ses chances pour faire partie de mes coups de cœur ! Et c’est le cas. Habituellement les classiques me tombent des mains, mais avec celui-ci, j’avais toutes les peines du monde à le reposer (ce qui en période de révisions est assez problématique). 

Conclusion :

C’est un livre que je vous conseille… Avec lui, j’ai voyagé à travers la France, l’Angleterre et j’ai également fait un saut en Suisse… Sans famille  est une leçon de vie et de courage qui vous fait apprécier ce que vous avez. N’ayez pas peur de vous ennuyer parce que c’est un livre pour jeunesse, car les personnages sont très intéressants et même pour certains forts mystérieux… Chacun selon moi peut y trouver son compte… Ceux qui aiment se laisser porter ou ceux qui préfèrent analyser, commenter…
Un livre à lire, idéal pour s’évader.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire